Cette page fait partie du dossier La pandémie du SARS-CoV-2/Covid-19 : un état des lieux, dans lequel six thématiques sont abordées :

Fake News, rumeurs, récupérations partisanes : l'autre pandémie

Tout d'abord, quelques ressources contre les fake news :

Le site Journalistes Solidaires fait un énorme travail de référencement des fausses informations et de factchecking autour du Covid-19. Quelques exemples récents :

Le célèbre site collaboratif contre la désinformation HoaxBusters propose une rubrique consacrée au Covid19, avec notamment :

Les Observateurs, de la chaîne publique française France 24, publie régulièrement des articles rétablissant la vérité parmi le bruit ambiant. Quelques exemples :

Le Poynter Institute, fondé en 1975 pour développer l'éthique journalistique et le fact-checking, propose une Coronavirus Database qui régroupe les vérifications de journalistes d'environ 70 pays, en une quarantaine de langues.

Plusieurs quotidiens français ont ouvert des sites dédiés au fact checking : le CheckNews.fr de Libération, Factuel AFP de l'Agence France-Presse ou encore la rubrique Fact Checking de 20 Minutes. AVec par exemple :

L'Institut Pasteur a ouvert une page le 20 mars pour faire une point sur plusieurs Fake News autour du virus :

  • NON, le SARS-CoV-2 n’a pas été créé en laboratoire à partir du VIH !
  • NON, le coronavirus n’a pas été créé en laboratoire !
  • NON l’Institut Pasteur n’a pas inventé le Covid-19, ni le virus à son origine, le Sars-CoV-2 !
  • NON, l’Institut Pasteur n’est pas informé de la fuite d’une arme bactériologique préfigurant les prémisses d’une 3e guerre mondiale !…

Depuis le 15 mars, j'ai constaté une forte augmentation des transferts de Fake News via mes groupes de discussion WhatsApp, par SMS ou par e-mail. C'est une véritable épidémie dans l'épidémie : ces “infox” se transmettent en un clin d'oeil et contaminent à peu près tout le monde. Selon ma propre expérience de ce genre de littérature, il y a cinq critères qui permettent d'identifier ces fausses informations.

La fake news choque, c'est le coeur de son message : susciter l'indignation, la révolte, l'envie de dénoncer les informations qu'elle contient. Il s'agit toujours de quelque chose de sensationnel, “qu'on nous cache”, de révélations incroyables ou faites en amont d'une prochaine annonce “officielle”. Les choses sont formulées de telle sorte que le lecteur est quasiment empêché de réfléchir, de prendre le recul nécessaire pour vérifier de quoi il retourne, qui parle et pourquoi.

Exemples récents dans des textes reçus par moi : “Message des soignants de l'hôpital TrucMuche”, “Info du Sénat”, “Le compagnon d'une amie, qui travaille au Ministère de l'Intérieur”, sans oublier que le fait même qu'on reçoive la Fake News DE LA PART D'UNE PERSONNE QU'ON CONNAIT, et en qui, par réflexe, on est enclin à faire confiance, ajoute au caractère apparemment légitime de l'info qu'on nous transmet.

En dehors de cet appel à une autorité rassurante, aucun lien Internet qui permettrait de vérifier tout de suite la véracité de l'information. Par exemple, un communiqué de presse mis en ligne sur le site du Sénat ou sur celui de l'hôpital TrucMuche. Mais non, rien de ce genre… et c'est bien normal, puisque l'information est fausse. L'autorité invoquée est fausse elle aussi. Sa seule utilité est de faire croire que le discours est déjà authentifié.

C'est systématique, ces messages incitent toujours à partager l'information le plus vite possible, souvent via des verbes à l'impératif : “Veuillez transmettre ce message à tous vos contacts”, “Partagez les nouvelles pour toucher les autres !”, etc. En conséquence de ce caractère urgentissime, on est amené à vouloir agir vite, par altruisme, parce qu'on veut bien faire et aider nos ami-e-s en les informant au plus vite. Ces Fake News jouent sur notre humanité pour nous berner et augmenter l'anxiété générale.

Enfin, un quatrième critère, pas toujours vérifié mais souvent présent, c'est la rédaction assez mal fagotée en français. Très souvent la fake news manque d'un minimum de rigueur dans sa forme même, les phrases sont bancales, contiennent des erreurs bizarres, comme si le texte avait été mal traduit ou rédigé à la hâte.

Pour finir, quelques illustrations de Fake News que j'ai pu voir passer moi-même ces derniers jours. Remarque importante : j'ai moi-même été le transmetteur d'une de ces fake news (la fameuse “info du Sénat”…), que j'ai relayée très vite à quelques ami-e-s, pour les prévenir… Pourquoi l'ai-je fait ? Parce que j'avais moi-même reçu cette supposée information de la part d'une personne de confiance, qui elle-même l'avait reçue d'une personne de confiance à ses yeux, etc. Voilà comment se transmettrent ces virus-là : de proche en proche !

Depuis début avril, on a vu apparaître sur Twitter plusieurs témoignages de patients atteints du Covid-19, qui auraient été soignés grâce à l'hydroxychloroquine, prétendument venus de Belgique et du Brésil. Ils ont tous la même structure. Ci-dessous quelques captures d'écran. D'après l'utilisateur Grompf, je cite : “Il y a 1 “témoignage” (sincère peut-être) publié sur un profil féminin qui semble OK. Un profil masculin (je dirais très marqué à droite…) reprend ça en copier-coller. Et se fait ensuite passer pour l'auteur du témoignage..

Le vendredi 17 avril, lors d'un entretien pendant un talk-show spécialisé dans les polémiques à tendances franchement populistes, sur la chaîne CNews, le Pr Luc Montagnier affirme que le SARS-CoV-2 aurait été fabriqué en laboratoire, à partir du VIH (pourtant le VIH est un rétrovirus et le SARS-CoV-2 un coronavirus…). Montagnier est célèbre pour son Prix Nobel de médecine en 2008 en tant que co-découvreur du VIH avec la biologiste François Barré-Sinoussi, le virus qui cause le SIDA. Etant donné la célébrité du Pr Montagnier, son opinion est largement relayée sur les réseaux sociaux et dans la presse, et l'argument d'autorité joue à plein. Même le philosophe Edgar Morin prendra le temps de mentionner l'opinion du Pr Montagnier dans un tweet, sans prendre de distance particulière avec la déclaration de Montagnier. La plupart des réactions sur les réseaux sociaux oublient d'ailleurs de mentionner (ou ne savent pas !) que le Pr Montagnier exprime aussi une autre opinion lors de son passage télé : les antennes 5G en cours de déploiement (ce qui n'est pas encore le cas en France…) joueraient elles aussi un rôle dans la diffusion du coronavirus !

Sur Twitter, un étudiant en oncologie à l'université de Lyon a pris la peine d'expliquer le détail du raisonnement du Pr Montagnier : ce dernier se fonde sur une pré-étude mal ficelée de savants indiens, publiée sur le site de //pre-prints// BioRxiV. Cette étude, qui n'a donc pas fait l'objet d'une publication et qui a même été retirée du site pour cause de manque de sérieux, y avait été publiée fin mars, et se fondait sur une lecture particulièrement orientée de l'étude du séquençage du génome du SARS-CoV-2, afin d'en faire à tout prix coïncider quelques morceaux avec d'autres morceaux que l'on retrouve dans le VIH… mais on retrouve aussi ces mêmes morceaux dans un autre coronavirus, dont sont aussi porteuses les chauves-souris !

L'opinion du Pr Montagnier est d'autant plus à relativiser que ce dernier a exprimé des opinions pour le moins marginales dans la communauté scientifique et médicale, depuis une dizaine d'années (critique des vaccins en compagnie d'Henri Joyeux, défense de la mémoire de l'eau de Jacques Benveniste, maladie de Lyme, etc.).

Voici enfin trois articles pour en savoir plus sur les prises de position pour le moins originales du Pr Montagnier ces dernières années :

Luc Montagnier, prix Nobel controversé, accuse des biologistes d'avoir créé le coronavirusHuffington Post17/04/20
Dès 2009, un an après avoir obtenu son prix Nobel, le professeur Montagnier avait semé la consternation dans la communauté scientifique en plaidant qu’un bon système immunitaire suffisait pour se prémunir du Sida. Un an plus tard, il soutenait la théorie de la mémoire de l’eau, pourtant discréditée scientifiquement, défendue 1988 par Jacques Benveniste, qu’il percevait comme “le Galilée des temps modernes”.
Luc montagnier, étrange nobel séduit par l’irrationnelRevue Médicale SuisseVolume 13, 2017
Dans la foulée, une trentaine de membres de l’Académie condamnent sans appel celui qui fait toujours partie de leur compagnie. « Nous ne pouvons pas accepter d’un académicien qu’il se donne en spectacle pour jeter le trouble dans l’esprit des gens en incitant parents et médecins à « entrer en résistance » contre les vaccins au mépris de l’éthique, de la science et de la santé, écrivent-ils. Luc Montagnier, prix Nobel pour sa découverte du VIH, aurait dû rehausser le prestige de l’Académie de médecine où il a été élu en 1989. Le 21 mars 2012, déjà, l’Académie a dû le désavouer pour son discours antivaccin… La même année, une quarantaine de Nobel signait une pétition pour l’empêcher d’être nommé à la tête d’un laboratoire de recherches sur les vaccins au Cameroun, alors qu’il contestait « sans aucun début de preuves scientifiques » leur intérêt, accusant même le vaccin ROR (rougeole, oreillons, rubéole) d’être à l’origine de l’autisme ! »
Le professeur Montagnier et la "mémoire de l'eau"Le Monde07/12/10
Le professeur Montagnier, à de nombreuses reprises, pris la défense de cette théorie (la mémoire de l'eau) et de celui qui en fut à l'origine, Jacques Benveniste. La théorie de la mémoire de l'eau, si elle avait été avérée, aurait expliqué le principe de l'homéopathie. (…) Pour faire (très) court, le Français Jacques Benveniste a publié dans Nature, en 1988, une étude expliquant que l’eau gardait une “mémoire” des composés avec lesquels elle a été en contact. Cette étude validerait donc les principes de l’homéopathie.

Revue de presse thématique

Face Masks With 5G Antennas, The Latest Covid-19 Coronavirus Conspiracy TheoryForbes11/07/20
As I’ve covered before for Forbes, conspiracy theories have already alleged that the Covid-19 coronavirus pandemic is really the effects of 5G rather than a virus. Now, there are videos claiming that the metal piece in a surgical mask is a 5G antenna.
Coronavirus : quels sont les comptes Twitter "super propagateurs" de fausses informations en France ?France Info04/06/20
Sur la base d'un rapport édité par NewsGuard, la cellule #VraiOuFake de franceinfo a listé les comptes Twitter qui bénéficient d'une large audience francophone et qui ont diffusé de fausses informations sur le coronavirus à une plus grande échelle. Une liste non-exhaustive, mais qui permet d'identifier les plus gros pourvoyeurs d'infox durant cette pandémie.
Coronavirus : on a examiné à la loupe les arguments de Philippe Douste-Blazy pour défendre Didier RaoultFrance Info28/05/20
En voulant discréditer l'étude défavorable à la chloroquine publiée dans la revue médicale britannique “The Lancet”, l'ancien ministre de la Santé a commis plusieurs erreurs d'interprétation et a même relayé une théorie du complot. (…) Cette falsification des propos de Richard Horton est traduite en français par le site Stop Mensonges. Elle est ensuite reprise en 2016 par Egalité & Réconciliation d'Alain Soral, Agoravox ou encore le Criigen, l'association anti-OGM fondée par Corinne Lepage. Elle a refait surface le 23 mai dans le groupe Facebook intitulé “Didier Raoult Vs Coronavirus”.
Tentons de comprendre les gens qui ont peur de la 5GLaure Dasinieres, Korii.Slate.fr28/05/20
À l'origine de la théorie créant un lien de causalité entre 5G et Covid-19, un homme, le Dr. Thomas Cowan, ex-vice-président de la Physicians Association for Anthroposophic Medicine. Rappelons que l'anthroposophie est un mouvement ésotérique d'inpiration chrétienne, initié au début du XXe siècle par l'occultiste autrichien Rudolf Steiner. Dans une vidéo mise en ligne sur YouTube et Facebook en mars (et dont la version originale a depuis été retirée), il prétend que non seulement les virus n'existent pas, mais aussi que chaque pandémie des 150 dernières années est apparue avec un nouveau progrès dans l'électrification de la planète.
Coronavirus : comment "Plandemic" est devenue l'une des vidéos les plus populaires chez les complotistesFrance Info28/05/20
En deux jours seulement, Plandemic se propage sur Facebook grâce à quelques relais de poids, comme l'analysent la chercheuse et artiste Erin Gallagher et le New York Times. La vidéo circule d'abord au sein d'un groupe de près de 25 000 membres de la communauté d'extrême droite QAnon, persuadée qu'un Etat profond conspire contre Donald Trump. Puis, une célèbre gynécologue, Christiane Northrup, qui s'est faite un nom en apparaissant dans les émissions de la papesse Oprah Winfrey, et flirte avec l'antivaccinisme, la partage à ses presque 500 000 abonnés. La page du mouvement ReOpen Alabama s'en fait ensuite l'écho auprès de ses quelque 35 000 membres et des dizaines d'autres groupes du mouvement ReOpen America avec lesquels elle est en contact. Un combattant de MMA, Nick Catone, qui a embrassé la cause “antivax” depuis qu'il tient les vaccins pour responsables de la mort de son fils de 2 ans à peine, la promeut auprès de ses près de 70 000 abonnés. Enfin, Melissa Ackinson, une républicaine, candidate défaite au Sénat de l'Ohio, la signale à ses 20 000 abonnés. Le site BuzzFeed est le premier média à la repérer.
Coronavirus: more than a fifth of people in England believe Covid-19 is a hoaxThe Independant23/05/20
The team of clinical psychologists state that the data from the survey indicates a large number of adults in England do not agree with the scientific and governmental consensus on the Covid-19 pandemic. According to the results, almost three fifths (59% per cent) of adults in England believe to some extent that the government is misleading the public about the cause of the virus. Similarly, more than a fifth (21 per cent) believe the virus is a hoax, and 62 per cent agree to some extent that the virus is man-made.
Etats-Unis : comment les enfants de Donald Trump font campagne auprès de l'"alt-right" et sa fachosphère complotisteFrance Info18/05/20
Eric Trump s'est quant à lui exprimé sur Fox News, la chaîne conservatrice préférée du président. “Ils pensent qu'ils privent Donald Trump de sa meilleure arme, qui est sa capacité a remplir des stade de 50 000 places à chaque meeting. Ils vont en faire des caisses jusqu'au 3 novembre. Et devinez quoi, après le 3 novembre, le coronavirus va disparaître comme par magie, tout à coup, et tout le monde pourra rouvrir [les commerces et restaurant]”. Par “ils”, comprenez “les démocrates.” Quant à la date du 3 novembre, il s'agit simplement de la date de l'élection présidentielle. Or, comme l'affirme cette enquête de The Atlantic consacrée aux forums pro-Trump se revendiquant des théories complotistes “QAnon” (une sorte de communauté réunie autour de multiples conspirations dont raffolent beaucoup de supporters de Donald Trump) : “Une série d'idées ont émergé dans la communauté QAnon : que le coronavirus n'est pas réel, qu'il a été créé par le 'deep state', les membres du gouvernement et les élites qui dirigent le monde en secret ; que l'hystérie autour de la pandémie est un complot pour nuire aux chances de réélection de Trump ; et que les médias se réjouissent du nombre de morts.”
La pandémie de Covid-19, une aubaine pour les théoriciens de la fin du mondeFrance Info17/05/20
La police est intervenue à deux reprises pour des messes de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X qui se tenaient malgré le confinement. Au soir du 11 avril, dans la paroisse de Saint-Nicolas du Chardonnet à Paris, une trentaine d'ecclésiastiques et des enfants de chœur étaient réunis pour une messe en latin. Aucun n'était masqué ni ne respectait les gestes barrières, a rapporté l'AFP. “On sait comment fonctionne cette fraternité. Toute autorité extérieure n'est pas reconnue, rapporte l'Unadfi. Il n'y a que la hiérarchie de dieu et du clergé. Puis, dans la famille, il n'y a que le père. Il s'agit d'une communauté fermée. Les enfants vont dans des écoles tenues par les membres de la Fraternité. Ils ne connaissent pas le monde extérieur et le seul discours qu'ils entendent sur cette pandémie est le leur.” Pas vraiment en accord avec celui de la science, en l'occurrence.
Coronavirus : Juliette Binoche relaie des hypothèses complotistes sur InstagramLa Dépêche07/05/20
De quoi concerner suffisamment Juliette Binoche pour qu'elle partage cette vidéo, invitant au passage avec énergie ses abonnés à en faire de même. Mais le plus troublant, c'est le commentaire qui suit. En réponse à un de ses abonnés qui demande “pourquoi le gouvernement fait ça”, elle explique : “Ce sont des opérations organisées par des groupes financiers internationaux (principalement américains), depuis longtemps. Ils manipulent (sans être parano !) : les vaccins qu’ils préparent en font partie. Mettre une puce sous-cutanée pour tous : c’est NON. NON aux opérations de Bill Gates, NON à la 5G.”
Coronavirus : comment fonctionne la théorie du complot du belge Jean-Jacques Crèvecoeur ?RTBF04/05/20
Crèvecoeur part dans la même conspiration à propos du coronavirus actuel, prétendant disposer de documents et de sources confidentielles. Il donne aux “médias mainstream le prix Nobel de la manipulation”. En la matière, il s’y connaît très bien : il fait croire à son auditoire que l’épidémie actuelle correspondrait à la mise en place d’une “dictature 3.0” afin de nous vendre des vaccins au bénéfice de Bill Gates, et de nous injecter un “gel nanotechnologique” pour nous identifier numériquement, grâce à la 5G. A la fin de son exposé de 2 heures, l’homme qui publie des “conversations” sur YouTube (en réalité, des monologues) enjoint les spectateurs à la désobéissance civile : “On est revenu aux années 40, c’est ça que vous voulez ? C’est là où il faut se mettre debout et dire non, je ne mettrai pas de masques, je ne vais pas me faire tester, pas me faire vacciner”. Et il enjoint les médecins à se retirer de l’Ordre des médecins.
La désinformation sur le coronavirus est un cas d’école pour la recherche universitairePresse-Citron02/05/20
Par sa nature imprévisible et angoissante, la pandémie de coronavirus génère depuis le départ beaucoup de désinformation. Les fausses nouvelles se déploient beaucoup via les réseaux sociaux forçant ces derniers à réagir. On a notamment vu des théories complotistes reliant le déploiement de la 5G à la diffusion du Covid-19. Les conséquences sont bien réelles puisque certains équipements ont été détruits par des militants britanniques en colère. Des salariés d’opérateurs mobiles ont même dû subir les foudres de riverains très remontés.
Coronavirus : Donald Trump affirme disposer de preuves que le Covid-19 provient d'un laboratoire chinois à WuhanFrance Info30/04/20
La scène a eu lieu à la Maison Blanche, jeudi 30 avril. Un journaliste s'est adressé à Donald Trump et lui a posé cette question : “Avez-vous vu jusqu'ici des choses qui vous permettent de croire sérieusement que l'Institut de virologie de Wuhan est à l'origine” de l'épidémie de coronavirus ? Du tac au tac, le président américain a répondu “oui”. “Oui, c'est le cas”, a-t-il assuré. (…) Quelques heures plus tôt, les services de renseignement américain, en général très discrets, avaient pourtant douché quelques esprits complotistes en clamant que le nouveau coronavirus n'avait pas été créé par l'Homme ou modifié génétiquement. Entre la piste des animaux infectés et celle d'un virus échappé du laboratoire, elle s'est en revanche refusée à toute projection.
Dentifrice et urine de vache : le grand n’importe quoi des faux remèdes contre le Covid-19Sud-Ouest20/04/20
Aux États-Unis, un animateur de radio conservateur et proche de Donald Trump, Alex Jones, connu pour faire circuler des théories du complot, a pour sa part profité de la pandémie pour faire la promotion de sa marque de dentifrice à base d’argent colloïdal. En effet, ce dernier serait capable de « tuer le coronavirus à bout portant », rien que ça, s’est-il targué. (…) Outre les débats agités autour de la chloroquine, qui a été vantée par le président des États-Unis, Donald Trump, et celui du Brésil, Jair Bolsonaro, un tweet du président vénézuélien, Nicolás Maduro, a été supprimé par le réseau social dans le cadre de sa lutte contre les fausses informations autour du coronavirus. Le chef d’État y faisait la promotion d’un « antibiotique naturel » à base de citronnelle, de gingembre, de sureau et de poivre noir.
Les destructions d’antennes téléphoniques 5G augmentent en EuropeLe Monde20/04/20
“Nous en sommes aujourd’hui à plus de cinquante tentatives d’incendie visant des antennes, explique-t-on chez Mobile UK, le syndicat professionnel des opérateurs de télécommunications britanniques. Et nous avons également recensé plus de quatre-vingts agressions ou tentatives d’intimidation contre des employés des télécoms.” La raison de cette flambée de violence ? Des théories du complot liant le déploiement de la 5G et l’épidémie de coronavirus. Sans base scientifique d’aucune sorte, ces théories expliquent, alternativement, que les ondes 5G – la nouvelle technologie de diffusion de données sans fil, nettement plus rapide que les actuelles 3G et 4G – transmettent le virus ou qu’elles affaiblissent les organismes et ont donc permis le déploiement de l’épidémie.
Depuis le début du confinement, l'émission de Cyril Hanouna ne fait plus recetteLesInrocks.com20/04/20
Déjà le 16 mars, il avait spéculé, à quelques minutes de l'allocution présidentielle, sur un possible couvre-feu : “En ce moment, y a que des supputations, mais a priori quand on voit l’armée qui arrive en Île-de-France, mine de rien, on se dit qu’il y a des risques de confinement et, surtout, de couvre-feu.” Il faut croire que le public, en temps de crise, goûte davantage aux informations bien vérifiées, qu'aux théories du complot.
Bill Gates, at Odds With Trump on Virus, Becomes a Right-Wing TargetNew York Times17/04/20
The wild claims have gained traction with conservative pundits like Laura Ingraham and anti-vaccinators such as Robert F. Kennedy Jr. as Mr. Gates has emerged as a vocal counterweight to President Trump on the coronavirus. For weeks, Mr. Gates has appeared on TV, on op-ed pages and in Reddit forums calling for stay-at-home policies, expanded testing and vaccine development. And without naming Mr. Trump, he has criticized the president’s policies, including this week’s move to cut funding to the World Health Organization.
Coronavirus : aux Etats-Unis, des pasteurs récalcitrants défient le confinementLe Monde11/04/20
En Louisiane, l’un des Etats particulièrement touchés par le Covid-19, Tony Spell, responsable de l’église Life Tabernacle Church, persiste à penser que « Dieu protégera [les malades] de tout mal et de toute maladie ». Ce récidiviste, déjà arrêté le 31 mars pour violation des règles de confinement, après avoir célébré une messe où se pressaient des centaines de fidèles, a répété à la veille de Pâques à l’agence de presse Reuters que « Satan et le virus ne [les] arrêter[ont] pas » et promis une célébration dimanche.
Ces théories du complot qui connectent la 5G et le coronavirusFrance Info12/04/20
La 5G empoisonne le corps, qui donne alors naissance au virus : faux. Cette thèse est défendue par un certain Thomas Cowan, chantre d'une médecine alternative baptisée l'anthroposophie, inventée par l'occultiste autrichien Rudolf Steiner au début du XXe siècle, comme l'explique L'Express (article payant). Elle a aussi été relayée par la chanteuse américaine Keri Hilson auprès de ses millions d'abonnés sur les réseaux sociaux, dans des messages supprimés depuis.
Non, une "étude" menée par 6 000 scientifiques n'affirme pas que l'hydroxychloroquine est le traitement le plus efficace contre le Covid-19France Info09/04/20
Médecin de formation, comme il le rappelle dans sa biographie Twitter, Alain Houpert fait partie des nombreuses personnalités politiques de droite qui plaident pour l'emploi de la chloroquine pour lutter contre le coronavirus. Et défendent les recherches menées à Marseille par l'infectiologue Didier Raoult sur ce traitement expérimental. (…) L'article du Washington Times, quotidien conservateur américain, fondé dans les années 1980 par les membres de l'Eglise de l'unification, plus connue sous le nom de secte Moon, se fait l'écho non pas d'une étude scientifique mais d'un sondage.
5G Conspiracy Theorists Are Using Fears About The Coronavirus To Make MoneyBuzzFeed07/04/20
On Wednesday, actor Woody Harrelson posted about the conspiracy theory on his Instagram: “a lot of my friends have been talking about the negative effects of 5G.” It isn't just talk — in the United Kingdom, at least 20 phone towers across the UK are believed to have been torched or otherwise vandalized since last Thursday. Harrelson, who could not be reached for comment, subsequently took down the post. Actor John Cusack tweeted about the purported dangers of 5G technology on Tuesday. A representative for the actor declined to comment.
Pourquoi la 5G n'a aucun lien avec le coronavirusRTBF06/04/20
Depuis plusieurs jours, des vidéos fleurissent sur la toile. Des hoax qui établissent un lien entre la 5G et la propagation du coronavirus. Sans vouloir entrer dans un débat pour ou contre la 5G, il nous paraît important de rappeler quelques faits bien fondés, ceux-là, plutôt que des rumeurs infondées.
Cyril Hanouna relaie en direct une fake news sur le déconfinementLe Nouvel Obs06/04/20
Lundi 6 avril au soir, Cyril Hanouna a annoncé en direct dans son émission que les mesures de déconfinement prévues par le gouvernement pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 devraient débuter le 4 mai. Une « information » tirée d’une carte largement diffusée depuis quelques heures sur les réseaux sociaux.
British 5G towers are being set on fire amid coronavirus conspiracy theoriesThe Verge05/04/20
One theory claims that the novel coronavirus originated in Wuhan because the Chinese city had recently been rolling out 5G. It’s now supposedly spread to other cities that are also using 5G. These false conspiracy theories neglect to mention that a highly contagious virus would naturally spread more in densely populated cities with access to 5G, and that the coronavirus pandemic has hit counties like Iran and Japan where 5G isn’t in use yet.
Coronavirus: Bolsonaro s'excuse après avoir (encore) publié une "fake news"Huffington Post02/04/20
Ces derniers jours, Twitter, Facebook et Instragram ont supprimé d’autres messages publiés sur les comptes officiels du président, considérant qu’ils véhiculaient une “désinformation” causant du tort à la population. Cela n’a pas été le cas de la vidéo de mercredi, restée visible trois heures sur Facebook et Twitter, avant d’être retirée. Elle était accompagnée d’un texte critiquant les mesures de confinement prises au niveau local par la plupart des États et municipalités du Brésil.
Agnès Buzyn et son mari, Didier Raoult et la chloroquine… On a examiné au microscope les 20 affirmations d'un message censé prouver un "scandale d'Etat"France Info02/04/20
Les IHU comme celui de Marseille ont donc toujours le statut de fondation. En 2018, Yves Lévy a été candidat à sa propre succession à la tête de l'Inserm. Mais son épouse, Agnès Buzyn, étant toujours ministre de la Santé, les accusations de conflit d'intérêts ont redoublé, jusque dans les colonnes des revues scientifiques internationales The Lancet ou Nature. Yves Lévy a fini par renoncer et a quitté l'Inserm.
Trump change de ton sur le coronavirus, le "canular" est maintenant "un fléau"Huffington Post01/04/20
Un discours sombre qui tranche avec les semaines passées. Un mois plus tôt, Donald Trump lançait à ses partisans pendant un meeting en Caroline du Sud que “les démocrates se servent du coronavirus comme d’une arme politique”. Ils ont essayé de me battre avec le canular qu’était la destitution, ils n’ont pas réussi. Ils ont tout essayé, et ça c’est leur nouveau canular”, s’amusait-il le 28 février à Charleston. Le lendemain, le premier décès du Covid-19 aux États-Unis était annoncé.
Coronavirus : Twitter supprime deux tweets de Bolsonaro remettant en cause le confinementLe Monde (dépêche AFP)30/03/20
Le président brésilien avait publié trois vidéos sur son compte dans lesquelles on le voyait notamment aller à la rencontre des gens dans les rues de Brasilia, en contradiction avec les consignes de son propre gouvernement prises pour éviter la propagation du Covid-19. « Ce que j’ai pu discuter avec les gens, c’est qu’ils veulent travailler. Ce que je dis depuis le début, c’est “faisons attention, les plus de 65 ans restent à la maison” », déclarait le chef de l’Etat d’extrême droite à un vendeur ambulant, dans l’une de ces vidéos supprimées.
L’épidémie dans l'épidémie : thèses complotistes et COVID-19Rudy Reichstadt et Jérôme Fourquet pour la Fondation Jean Jaurès28/03/20
On peut dater du 20 janvier 2020 l’émergence des premières spéculations conspirationnistes dans l’espace public français autour du nouveau coronavirus. C’est ce jour-là, en effet, que les médias ont rapporté qu’un expert du gouvernement chinois avait déclaré que le virus pouvait se transmettre entre humains, prenant le contre-pied de ce que les autorités chinoises avaient annoncé onze jours plus tôt[9]. Sur les réseaux sociaux a commencé alors à circuler un complotisme de basse intensité, se coulant dans des structures d’accueil préexistantes, c’est-à-dire des mythes complotistes plus anciens capables de prendre en charge cette nouvelle théorie en l’intégrant dans une série plus longue, permettant ainsi de lui donner, fût-ce de manière illusoire, un semblant de sens et de consistance.
Corona-complotisme : Pékin accuse sans preuve les Etats-Unis d’avoir apporté le virus en ChineLe Nouvel Obs13/03/20
Selon certaines théories circulant sur les réseaux sociaux chinois, la délégation américaine aux Jeux mondiaux militaires, une compétition omnisports disputée en octobre à Wuhan, aurait pu apporter le virus en Chine. Les autorités chinoises elles-mêmes avaient été accusées de dissimuler l’épidémie à ses débuts. La police de Wuhan avait ainsi réprimandé des médecins qui avaient tiré la sonnette d’alarme dès le mois de décembre.
Entrer votre commentaire. La syntaxe wiki est autorisée:
G B I T N
 
  • covid19/covid19-fakenews.txt
  • Dernière modification: 2020/07/15 18:29
  • de Grégory Gutierez