Quelques éléments biographiques

Je m’appelle Grégory Gutierez, je suis né à Boulogne Billancourt (92) en 1975, je vis à Malakoff. Je suis présent sur le web, d’une manière ou d’une autre, depuis 1995.

Crédit Photo : Grégory Gutierez

En mars 2020, je suis élu conseiller municipal pour la ville de Malakoff, au sein de la liste Ensemble Pour Malakoff, alliance des partis de gauche et des écologistes (PC, EELV, Génération-s, PS, France Insoumise, Ensemble!, Place Publique). La liste est menée par la maire sortante, Jacqueline Belhomme, et recueille 64 % des suffrages au premier tour des élections municipales.

Depuis 2011, je suis investi en politique, principalement auprès du parti Europe Ecologie - Les Verts, où j'ai notamment été co-responsable de la commission nationale numérique. Je participe en outre à l'association locale Malak'Ecolo dont je suis l'un des fondateurs.

Mon activité de militant auprès d'Europe Ecologie - Les Verts s'est concrétisée par des participations à plusieurs travaux d'ordre rédactionnel pour ce parti. Certains sont repris sur ce site (rubrique Écologie, politique et société)). J'ai notamment géré les 12 propositions d'action pour un numérique responsable et inclusif dans le cadre des Municipales 2020, réalisé une interview en 2016 sur L’expérience du logiciel libre à la mairie de Fontaine, et j'ai plusieurs fois pris la parole lors du Conseil Fédéral du parti, au nom de la commission numérique, par exemple en 2015 pour faire voter une motion contre la loi Renseignement du gouvernement Hollande.

Je suis l’auteur d’un ouvrage sur l’histoire de la parapsychologie, paru en octobre 2005 aux Presses du Châtelet : Les Aventuriers de l'Esprit - Une histoire de la parapsychologie. Il s’agissait à l’origine du projet du journaliste Nicolas Maillard, disparu en juillet 2000, dont j’ai complété et profondément modifié le manuscrit, au point qu'il ne reste plus grand chose des pages initiales de Nicolas dans le résultat final.

Entre 1999 et fin 2006, j'ai fait partie, à titre bénévole, de l'équipe de l'Institut Métapsychique International de Paris. J'étais membre de son Comité Directeur. Mes fonctions étaient très diverses : participation au “design” et à la mise au point technique d'expérimentations (projets Ganzfeld, Cinegg 1), VigiPsi 2), etc.), participation au congrès de la Parapsychological Association en 2002 3), accueil et assistance d'étudiants et de chercheurs venus consulter la bibliothèque (plus de 6.000 ouvrages), recension et classement des archives (correspondances, ouvrages, revues, matériels d'expérimentation, etc.), développement et gestion du site internet et de sa newsletter, aide à l'organisation de conférences et de débats, traductions de l'anglais au français, traductions en direct lors de conférences d'invités anglo-saxons, etc. J'ai choisi de quitter mes fonctions à l'IMI fin 2006.

J’ai rédigé en 1998 un mémoire de maîtrise (université Paris IV - Sorbonne) sur la revue Planète et le mouvement culturel du réalisme fantastique des années 1960, à la suite de l'ouvrage Le Matin des Magiciens de Louis Pauwels et Jacques Bergier (Gallimard, 1960). Mon mémoire est à la disposition de tous, gratuitement (je reçois de temps à autre des e-mails de lecteurs, ça fait toujours plaisir !).

Passionné par les livres du précurseur Charles Fort, j'ai longtemps carressé le projet de rédiger un livre à son sujet, un essai qui aurait à la fois évoqué la biographie de ce personnage si étonnant et si original, et qui aurait montré à quel point son Livre des Damnés a posé les bases d'un genre littéraire à par entière, celui des recueils de “faits maudits”, présentés comme autant d'indices que le monde réel excède largement le monde connu. Je défends aussi l'idée que Charles Fort était un écrivain à part entière, avec un style très particulier et très reconnaissable. A son coprs défendant, je crois bien qu'avec son discours anti “science officielle”, il est aussi l'initiateur d'une ribambelle de théories plus ou moins absurdes, dont se sont réclamés ensuite ses héritiers. Une partie de ce site est consacrée à Charles Fort et à son héritage.

Dans le civil, j’ai exercé plusieurs emplois dont voici les plus importants.

  • Depuis juin 2007, je suis rédacteur de comptes-rendus de réunions de travail, colloques et conférences, sous le statut de micro-entrepreneur.
  • Entre fin 2004 et début 2006, j’ai travaillé en tant que responsable commercial et des recrutements pour une société d’informatique de la région parisienne.
  • Entre 2002 et 2005, j'ai assuré des fonctions de pigiste, essentiellement pour la presse informatique, de gestionnaire d'équipes de modération pour divers sites internet (notamment dans le domaine de la presse), et cela tout en travaillant au manuscrit des Aventuriers de l'Esprit.
  • Entre 2000 et 2002, j'ai été webmestre éditorial d'un site de mise en relations, CommeVous.fr, réseau social avant l'heure.
  • Entre 1998 et 2000, j'ai été journaliste pour la revue Science Frontières et membre de l'équipe organisatrice du festival du même nom, j'avais notamment créé le premier site internet de Science Frontières et lancé le projet de CD-Rom “Les 50 permiers numéros de Science Frontières”.

J’ai possédé une carte de journaliste (Syndicat National des Journalistes) pendant plusieurs années (de 2001 à 2004) (cette carte est délivrée à la condition qu'au moins 50% des revenus soient générés par une activité journalistique).

Depuis fin 2009, j'ai repris l'apprentissage de la guitare, entamé quand j'étais adolescent (à l'époque où je voulais devenir le Jimi Hendrix du 9-2, mais sans sortir de ma chambre !). J'ai publié quuelques maquettes sur mon compte Soundcloud ainsi que des enregistrements de répétition avec mes amis musiciens. Visitez aussi les sections Guitares électriques et Music is the best de ce site.

1)
“The CinEgg project: Assessing the relationship between group consciousness and Random Event Generators”, Mario Varvoglis, Jean-Philipe Basuyaux, Pierre Macias. J'étais responsable de l'installation des ordinateurs dans les lieux choisis pour l'expérience et de la récupération des données
3)
Gutierez G., “The Rudi Schneider experiments”, Proceedings of the 45th Annual Conventionof the Parapsychological Association